Foins – Première phase

Nous vivons au rythme de la nature et nous avons commencé à faire nos foins. Loin des machines, nous avons pris un matériel qui va peut-être vous surprendre.

La période des foins

La Maison Écologique est une association principalement agricole. Nous travaillons différents terrains afin d’y maintenir la biodiversité ou de l’aider à renaître quand tout est mort.

La période des foins

Nous avons aussi des animaux à charge qu’il faut nourrir toute l’année et l’hiver, nous avons besoin de foin pour les chevaux. La période des foins est donc presque sacrée car nous devons tenir compte des conditions météo. Personne de contrôle la nature et nous nous adaptons donc au temps.

Le fauchage

Dans notre région, les anciens disent que quand le sureau est en fleur, alors il est temps de faucher. Nos agriculteurs sortent les tracteurs pendant que nous travaillons avec la faux.

D’ailleurs, nous avons été obligés de remplacer la faux…. que j’ai cassé en m’attaquant à de grosse ronces. Il semblerait que je sois vraiment forte quand même 😀 alors c’est David qui fauche ce premier terrain. La faux est un outil efficace, silencieux, écologique et esthétique. Nous laissons toujours environ 10 cm de hauteur d’herbe.

La période des foins

Adopter une hauteur de coupe d’environ 10 cm permet d’augmenter les chances de survie des amphibiens et des reptiles par exemple. J’en reparlerai quand nous travaillerons en espace naturel sensible.

Le séchage des foins

Je fane avec un râteau en bois à l’ancienne car nous n’employons aucune machine. Mon râteau est bien pratique pour aérer l’herbe fauchée qui sent bon. Je retourne plusieurs fois pendant 2 à 3 jours pour que les foins restent verts et non pailleux.

La période des foins

C’est un savoir faire ancestral qui nous donne un fourrage de très bonne qualité et particulièrement nutritif. J’y ajoute des orties, un peu de consoude ainsi que de l’armoise. Les chevaux n’ont pas besoin de compléments puisque toutes les plantes, ou presque, sont dans nos bottes de foin.

Ensuite, on andaine

Alors andainer, c’est  aligner le foin fauché en andain pour séchage par le soleil avant le ramassage. Vous verrez vos agriculteur utiliser le tracteur pour faire les andains mais je continue ce travail avec mon super râteau en bois. Retrouvez-nous sur le compte Instagram de l’association :

La période des foins

Je fais des andains plus petits puisque le but est toujours de ne pas abîmer les sols.

Comment faire les bottes des foins

La période des foins

Je vous laisse regarder cette vidéo que j’ai publié l’année dernière. Nous avons perfectionné le truc et d’ailleurs, Ganesh devait nous aider au travail. Avec le confinement, je n’ai pas eu la possibilité d’aller récupérer le matériel alors je travaillerai en traction animale l’an prochain.

Author: Angélique

Savoir écouter les chevaux pour une expérience sensible de la nature
Naturopathe et Ecothérapeute (Une quête de soi avec le cheval pour guide)
Conférencière, Auteur
Études et recherches : Éthologie et cognition comparée

5 thoughts on “Foins – Première phase

  1. bonjour, comment vas tu? c’est beaucoup de travail (avec ma santé je ne pourrais pas) mais ça doit etre agréable. bon courage pour la suite et bon week end!

    1. Tu as de gros problèmes de santé ?
      Je travaille avec une ceinture car j’avais fait plusieurs chutes de cheval il y a trois ans. Mais ça commence à se remettre.
      Hier j’ai recommencé le fauchage.
      Une petite journée calme et on s’y remet.
      Bon weekend et prends soin de toi

  2. Coucou, pour mon lapin je suis toujours obligé d’avoir du foin à volonté à lui proposer, c’est donc intéressant devoir comment c’est fait 🙂 Bises

Merci de laisser une trace de votre passage, je vous lirai avec plaisir.