Scrapbooking : Le memory book

Mon bullet journal est l’ami de mon organisation dans lequel j’écris ma vie en scrapbooking. Aujourd’hui, je vais te parler de mes idées créatives grâce à mes inspiration préférées.

Mon bullet journal est l'ami de mon organisation dans lequel j'écris ma vie en scrapbooking.

Qu’est ce que le scrapbooking ?

Le scrapbooking actuel est la réalisation de cartons sur lesquels on peut coller des photos du petit dernier, de son chien ou de tout événement marquant que vous avez envie de mettre en lumière. Sur ces photos montées harmonieusement, vous allez poser et coller des petits objets du même thème que les photos. Une page de scrapbooking se doit aussi de comporter un titre et une légende sous les photos, consistant en le nom des personnes présentes sur les photos ou bien le nom des lieux.

 

Faire un carnet de voyage scrapbooking

Avec cette description, on se rend bien compte que le scrapbooking est un loisir qui permet également de mettre en valeur vos photos de vacances ou de voyages et de faire un carnet de voyage très original que vous aurez plaisir à regarder et à montrer à vos amis. En effet, quel que soit l’endroit que vous avez visité, il sera toujours possible de le mettre en valeur.

 

Quel matériel pour débuter ?

Je sais qu’on pense le scrap comme un loisir créatif un peu désuet voire même parfois carrément kitsch, mais je vous assure qu’il permet de faire tout un tas de trucs vraiment chouettes. Des cartes personnalisées, des albums photos plein de souvenirs…

C’est comme embellir des jolis moments du quotidien avec du beau papier. Histoire de marquer le coup, ou juste d’en garder une trace. Pour commencer à fabriquer des cartes ou des albums, certains outils sont bien utiles, voire carrément indispensables. Je vous ai listé ici ceux que j’utilise à chaque fois que je me lance dans une création, qu’il s’agisse d’une carte ou de mes albums de Project Life, et dont je ne passe plus.

Les outils de base

  •  Des fonds de carte vierge, un album, un cadre… Ce que vous avez envie de scraper et qui va devenir votre support.
  • Un crayon de papier et une gomme. C’est la base de la base, quand on fait du scrap’ il y a forcément un moment ou il faut tracer des lignes ou des repères qu’il faudra faire disparaître par la suite ! Puis si on veut dessiner ou écrire sur sa création, c’est toujours mieux de s’essayer une première fois au crayon de papier histoire de ne pas tout ruiner et de pouvoir effacer si on s’est trompé.
  • Une règle. Idem que pour le crayon et la gomme, on s’en sert très souvent (surtout en carterie). La mienne est graduée et quadrillée, hyper pratique pour prendre des repères ou bien la positionner. Et petit plus : le côté opposé aux graduations est en métal, ce qui permet de faire des découpes au cutter ou scalpel sans abimer la règle !
  • Des ciseaux. Pas de scrapbooking sans découpe ! Les miens sont des ciseaux tout ce qu’il y a de plus basique mais j’ai l’intention d’investir dans une paire de ciseau de scrap’ qui permet des découpes plus fines et plus précises.
  • Un massicot. C’est l’outil qui m’a changé la vie. Pour la carterie notamment, c’est un indispensable. Terminées les découpes pas droites au ciseau, un petit coup de massicot et c’est net et précis !
  • Un dérouleur d’adhésif double face. Ce n’est pas tout à fait comme du scotch mais ça y ressemble. C’est idéal pour coller du papier ou des photos, ça colle hyper bien et ça évite la mauvaise surprise du papier qui gondole.
  • De la colle liquide. Le dérouleur d’adhésif est parfait pour le papier, la colle liquide est plus adaptée pour les petits éléments de décoration.
  • Un tapis de découpe. Il protège votre surface de travail et évite les coups de cutter ou les gouttes de colle sur votre bureau !

Le memory Book ou Project Life

Le Project Life est un concept original, imaginé par Becky Higgins, une américaine. Avec le Project Life, Becky Higgins nous propose de documenter notre quotidien en nous appuyant sur les photos que nous prenons de nous. Personnellement, je m’inspire de mon entourage, de la nature, de ce que je mange, de ce que je regarde… Bref, de ce (et ceux) qui m’entoure.

 

Sur des cartes, on peut choisir de décorer avec des tampons, du masking tape, coller des découpes réalisées à la Big Shot par exemple, etc… Pour celles qui aiment un peu « patouiller », on peut décorer les cartes à l’aide d’encres ou de brushos… Les possibilités sont infinies.

Reste ensuite à documenter la photo, en écrivant ce que l’on appelle du journaling. Il consiste à raconter ce qu’il s’est passé autour de la photo : date, anecdote, lieu, etc…

Sur ma Boutique

Un kit pour débuter 😉

Memory Book, Scrapbooking, Bullet Journal

Author: Angélique

Savoir écouter les chevaux pour une expérience sensible de la nature
Naturopathe et Ecothérapeute (Une quête de soi avec le cheval pour guide)
Conférencière, Auteur
Études et recherches : Éthologie et cognition comparée

2 thoughts on “Scrapbooking : Le memory book

  1. bonjour, comment vas tu? j’aime beaucoup ce genre de réalisations. hélas je ne peux pas tout faire 😉 passe un bon jeudi et à bientôt!

Merci de laisser une trace de votre passage, je vous lirai avec plaisir.